Chapelle Saint-Guen. Découvrir le bestiaire des saints

Article paru dans le Télégramme du 1 septembre 2011

Du 3 au 9 septembre, les Amis de Saint-Guen organisent une exposition sur «Le Bestiaire des Saints en Morbihan», à la chapelle Saint-Guen. Pour aider à mieux comprendre la présence de ces animaux familiers, la fédération «Umivem – Patrimoine et paysage» (Union pour la mise en valeur esthétique du Morbihan) la fait circuler dans les lieux culturels, les mairies, les médiathèques, les églises et chapelles de Bretagne. L’exposition interpelle le public. Dan’s les si nombreuses chapelles et églises du Morbihan, la statuaire comprend souvent des animaux aux côtés des figures de saints. Où les trouve-t-on? Quelle est leur valeur symbolique? À travers le décryptage des vitraux, des statues et des calvaires présents dans les chapelles et les églises du Morbihan, c’est toute la subtilité de l’alliance entre l’homme et l’animal qui nous sont révélées. Cette exposition amène le spectateur à porter un autre regard sur le monde du vivant.

Pratique Ouverture tous les après-midi de 14h30 à 17h. Entrée gratuite.

Le Bestiaire des Saints en Morbihan Saint-Guen

(Photo de la Chapelle de Saint Guen par « Les Amis de Saint Guen »)

Du 03 au 08 septembre 2011, l’exposition du « Bestiaire des Saints en Morbihan » est présente dans la Chapelle de Saint Guen (Saint Tugdual).

Vous êtes invité par les « Amis de Saint Guen » à la découvrir dans la magnifique Chapelle de Saint Guen.

Entrée libre

S’y rendre (Cliquez sur la carte) :

Quand le merveilleux entre dans nos églises – Arradon

Article paru dans le Ouest-France du vendredi 15 juillet 2011

 

Marie-France Bonniec,

guide conférencière spécialisée dans le patrimoine religieux et auteure du Bestiaire des Saints en Morbihan

Pourquoi vous êtes-vous penchée sur la présence animale au sein des églises ?

Je travaille sur le patrimoine religieux, notamment statuaire, depuis de longues années. J’y ai remarqué une forte présence animale ; c’est pourquoi, j’ai décidé d’étudier ce lien entre l’homme et l’animal au sein du patrimoine religieux et plus particulièrement dans le Morbihan.

Qu’avez-vous découvert ?

Avec ses contes et légendes, la Bretagne est auréolée de merveilleux ; notamment la vie des saints bretons. Cela fait partie de la culture bretonne. La présence animale très forte dans le statuaire l’illustre bien. Il est souvent question de paradis terrestre, où l’homme et l’animal vivent en parfaite harmonie. Chacun avait une utilité, comme des compagnons de route ou des êtres qui nous sauvent ; à l’image de la biche de saint Gilles qui le nourrissait avec son lait.

Vous expliquez que ce thème est actuel, en quels termes ?

Nous sommes dans une époque où il y a une réelle prise de conscience écologique. Nous respectons davantage la vie des animaux sauvages et domestiques. Nous sommes en bonne voie. C’est en ce sens que ce thème est actuel. Il faut s’ouvrir à ce passé lointain pour mieux comprendre cette harmonie entre l’homme et l’animal.

Jusqu’au 20 juillet, à la chapelle du Moustoir. Ouvert tous les jours de 10 h à 12 h 30 et de 14 h 30 à 18 h 30. Entrée libre.