TK Bremen : Fin du chantier (20 janvier 2012)

Article paru dans le télégramme du lundi  20 janvier 2012

Le chantier de déconstruction du TK Bremen sur la plage d’Erdeven où il s’est échoué le 16 décembre dernier est pratiquement terminé. De son côté, Eau & Rivières suggère de prendre des dispositions pour surveiller les conséquences du naufrage sur le terme. 

Ne reste plus, depuis trois jours, que le fond du cargo et 20 m de coque laissés volontairement en protection afin de protéger les équipes affairées à démanteler et désensabler le fond du bateau. En parallèle, l’entreprise néerlandaise va commencer le nettoyage du site. Le dernier coup de cisaille symbolisant la fin du chantier sera donné lundi après-midi.

De son côté, l’association Eau & Rivières de Bretagne a écrit au préfet pour demander que des dispositions particulières soient prises pour la gestion et le suivi des pollutions engendrées par ce naufrage. Elle suggère notamment la conservation d’échantillons de différentes parties du navire, « afin d’identifier et d’inventorier les différents polluants en vue d’établir si les pollutions susceptibles d’intervenir ultérieurement lui sont ou non attribuables », ainsi qu’un suivi à long terme de la qualité des eaux.

Publicités

TK Bremen : Fin du chantier (20 janvier 2012)

Article paru dans le télégramme du lundi  20 janvier 2012

Le chantier de déconstruction du TK Bremen sur la plage d’Erdeven où il s’est échoué le 16 décembre dernier est pratiquement terminé. De son côté, Eau & Rivières suggère de prendre des dispositions pour surveiller les conséquences du naufrage sur le terme. 

Ne reste plus, depuis trois jours, que le fond du cargo et 20 m de coque laissés volontairement en protection afin de protéger les équipes affairées à démanteler et désensabler le fond du bateau. En parallèle, l’entreprise néerlandaise va commencer le nettoyage du site. Le dernier coup de cisaille symbolisant la fin du chantier sera donné lundi après-midi.

De son côté, l’association Eau & Rivières de Bretagne a écrit au préfet pour demander que des dispositions particulières soient prises pour la gestion et le suivi des pollutions engendrées par ce naufrage. Elle suggère notamment la conservation d’échantillons de différentes parties du navire, « afin d’identifier et d’inventorier les différents polluants en vue d’établir si les pollutions susceptibles d’intervenir ultérieurement lui sont ou non attribuables », ainsi qu’un suivi à long terme de la qualité des eaux.